Accueil > Unités d'Enseignement > Présentation

Unités d'enseignement

Présentation

Le ministère de l’Education nationale garantit le droit à l’éducation aux enfants et adolescents en situation de handicap qui nécessitent une orientation en établissement médico-social en mettant des enseignants à disposition au sein d’Unités d’Enseignement, afin qu’ils y assurent la prise en charge scolaire.

Les Unités d’Enseignement de l’Association Régionale Les Chesnaies sont ainsi destinées à la scolarisation interne des enfants orientés au dispositif ITEP Les Chesnaies (Internat des Enfants, Externat et CAFS), au dispositif ITEP Le Thouet ou à l’IME Le Graçalou et reposent sur l’organisation suivante :

  • 4 classes sur l’Unité d’Enseignement de l’ITEP Les Chesnaies à Angers,
  • 1 classe sur l'Unité d'Enseignement de l'ITEP Le Thouet à St Hilaire St Florent,
  • 4 classes sur l’Unité d’Enseignement de la SEES le Gracalou à Bouchemaine.

L’Unité d’Enseignement de l’ITEP LES CHESNAIES accueille les enfants âgés de 6 à 14 ans des services de l’Internat, de l’Externat et du CAFS, dont les troubles du comportement et de la personnalité ne permettent pas ou ne permettent plus une scolarité en milieu ordinaire. Leur potentiel intellectuel est préservé mais leurs troubles handicapent quelquefois durablement leur processus d’apprentissage et leur efficience. Les élèves sont répartis en 4 classes selon leur niveau scolaire, dont 2 classes partiellement externalisées (classe école, classe collège).

La classe de l'ITEP Le Thouet accueille les 15 enfants / adolescents du service. 

L’Unité d’Enseignement de la SEES le GRACALOU accueille des enfants âgés de 6 à 14 ans présentant une déficience intellectuelle -retard mental moyen- avec ou sans troubles associés, ou des troubles du spectre autistique ou de l'autisme. Les élèves sont répartis sur 4 classes, dont 1 partiellement externalisée.

Le parcours de formation de l’élève peut se dérouler à temps plein ou à temps partiel et intégrer différentes modalités de scolarisation arrêtées par le projet personnalisé de scolarisation (PPS).

Les conditions de fonctionnement de ces trois Unités d’enseignement sont déterminées par une convention passée entre l’Education nationale et l’Association Régionale Les Chesnaies. L’arrêté du 02/04/2009 rappelle que la scolarisation de l’enfant handicapé accueilli par un établissement est organisée sur la base de son projet personnalisé de scolarisation, défini par la Commission Des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), et qu'il appartient donc aux enseignants de l'unité d'enseignement de le prendre en compte dans le projet pédagogique de l'Unité d'Enseignement. Ce projet, élaboré par les enseignants à partir des besoins des élèves dans le domaine scolaire définis sur la base de leurs projets personnalisés de scolarisation, constitue un volet du projet de l'établissement ou service médico-social.

L’arrêté prévoit également une collaboration importante entre les unités d'enseignement et les écoles ou collèges voisins en vue de favoriser l'intégration scolaire des enfants accueillis dans ces établissements ou accompagnés par les services de soins.

Unité d'Enseignement de l'ITEP Les Chesnaies

Objectifs

L’Unité d’Enseignement a pour objectif de «favoriser l’épanouissement de la personnalité de l’enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques dans la mesure de leurs potentialités…» (Article 28 et 29 de la Convention des Droits de l’Enfant).

L’équipe pédagogique dans sa pratique :

  • Recherche pour les élèves les conditions d’accès optimales aux apprentissages scolaires et sociaux et leur propose un cadre contenant et sécurisant.
  • Réconcilie les enfants avec l’école, en donnant du sens à leur vie scolaire et leur permet de retrouver la confiance en soi, l’estime de soi, de respecter les autres, de créer des liens, de favoriser les échanges et de trouver leur place au sein d’un groupe, les aide également à développer leurs capacités de communication et d’expression.
  • Met en œuvre des actions pour faire émerger leurs acquis, pour leur permettre de devenir acteur de leurs apprentissages et d’avoir des projets, de maîtriser des méthodes et des techniques de travail, de stabiliser leurs acquisitions, de prendre conscience des manières de faire qui conduisent à la réussite, à partir de pratiques pédagogiques différenciées et adaptées à leurs besoins particuliers.
  • Leur permet de retrouver le plaisir d’apprendre et de construire avec chacun d’eux un projet de scolarisation.

Moyens mis en œuvre

L’équipe pédagogique est composée d’une directrice-coordonnatrice, d’enseignants spécialisés ou en voie de spécialisation, de professeurs d’EPS et d’éducateurs scolaires. Cette équipe est en lien étroit avec le reste des équipes multidisciplinaires des ITEP ou de l’IME (éducateurs, psychologues, psychiatres, orthophonistes, psychomotriciens, responsables de services etc…), avec les enseignants référents, ou les enseignants des écoles ordinaires, ou adaptées, dans lesquelles peuvent être scolarisés certains jeunes.

Le contenu des enseignements dispensés aux élèves repose sur les programmes de l’Education nationale et en particulier sur le socle commun de connaissances et de compétences. Ce dernier présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire et s’organise autour de sept grandes compétences.

L’équipe pédagogique adapte l’enseignement à la diversité des élèves, diversifie les démarches pédagogiques et éducatives afin de réconcilier les enfants avec l’école, de les aider à devenir ou redevenir élèves.

Elle propose aux enfants concernés un emploi du temps adapté, personnalisé, avec des prises en charge partagées entre des activités éducatives et une scolarité en petit groupe, voire individuellement pour certains d’entre eux.

Ainsi, sur des temps donnés, l’enseignant met en œuvre des activités favorisant l’émergence des acquis, l’acceptation des règles inhérentes à l’école, la découverte des apprentissages correspondant à leur niveau scolaire qui peuvent procurer du plaisir et stimulent leur curiosité. Pour les élèves de l'IME les plus en difficultés de langage, est mise en place une technique de langage multimodale, langue des signes adaptée, complétée par les pictogrammes et des codes «couleur», le Makaton.