Centre d'Accueil Familial Spécialisé (CAFS)

Présentation

Le Centre d'Accueil Familial Spécialisé est agréé pour accueillir 25 enfants, garçons et filles, âgés de 3 à 18 ans, présentant les troubles de la personnalité et du comportement, sans déficit intellectuel, et pour lesquels une indication d'orientation en famille d'accueil est posée compte-tenu de leurs troubles et en raison de la nécessité d'une mise à distance d'avec leurs parents, dans une perspective thérapeutique.

Il peut s'agir d'enfants ou de jeunes gens présentant :

  • des troubles installés, structurels, liés à une situation familiale complexe ou pathologique (période de crise, décompensation psychiatrique de l'un des parents...),
  • des troubles névrotiques,
  • des psychoses infantiles.

En tout état de cause, l'accord des responsables légaux pour cette orientation proposée par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est indispensable, ainsi que pour l'admission dans le service. En effet, le CAFS est un dispositif qui propose de travailler la question de la séparation à visée soignante. Il cherche à construire une alliance thérapeutique avec les parents.

Dans un souci d'intégration, les enfants accueillis au CAFS sont inscrits prioritairement dans le milieu scolaire ordinaire, à proximité du domicile des familles d'accueil. En cas de difficultés d'adaptation majeures, certains d'entre eux peuvent bénéficier d'une prise en charge partielle à l'Unité d'Enseignement de l'ITEP Les Chesnaies.

Objectifs

  • Les différents espaces où l'enfant évolue (parents, famille d'accueil, école, équipe technique du CAFS) lui offrent une autre dynamique relationnelle et affective. L'enfant peut ainsi mobiliser de nouveaux potentiels et interroger sa position de sujet.
  • Le dispositif devient thérapeutique si l'enfant reconnaît en quoi il participe à son histoire. Il s'appuie sur la séparation, la différenciation et l'alternance des espaces, garanties par la position tierce de l'équipe. Cette séparation des lieux crée un espace propre à chacun, elle instaure une distance physique et psychique entre l'enfant et ses parents. Elle propose à l'enfant et ses parents de passer par la médiation de l'équipe.
  • Le lieu d'accueil est un lieu réservé à l'enfant. Cette séparation, acceptée par l'enfant et ses parents, permet de mettre en oeuvre un processus d'accompagnement et de travail sur le lien parents-enfant.
  • La famille d'accueil ne se substitue pas aux parents. Elle propose à l'enfant un autre champ d'expérience où il peut mettre en scène sa problématique et où il pourra trouver une autre réponse à sa souffrance. L'enfant peut alors tenter d'engager d'autres modes de relation au-delà de la répétition.
  • L'équipe pluridisciplinaire du CAFS vient non pas rectifier un comportement, une conduite et une parole mais elle offre un cadre, qui est en ceci thérapeutique, qu'il propose un cheminement avec l'enfant. On tente ainsi de préserver ce qui fait pour lui la singularité de sa trajectoire, tout en offrant la possibilité d'une lecture de cette trajectoire avec l'effet après-coup. De la sorte, il est invité à s'engager dans une réappropriation de ses symptômes en y impliquant sa responsabilité.

Moyens mis en oeuvre

Le Centre d'Accueil Familial Spécialisé propose :

  • un lieu de vie en famille d'accueil,
  • des possibilités de relais en famille ou dans d'autres lieux d'hébergement,
  • des retours de l'enfant dans sa famille sur la base d'un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires,
  • une scolarisation en milieu ordinaire dans des écoles proches du lieu de résidence de la famille d'accueil. Selon les besoins, une possibilité de bénéficier de l'Unité d'Enseignement de l'ITEP Les Chesnaies,
  • un accompagnement socio-éducatif par l'éducateur référent,
  • un travail thérapeutique avec le psychologue ou psychiatre du service,
  • un travail en lien avec les parents,
  • une coordination avec tous les acteurs institutionnels impliqués dans le parcours de l'enfant ou de l'adolescent.

La communication entre ces différents espaces est médiatisée de manière à préserver dans la mesure du possible la différenciation de leur fonction. Dans une pratique transversale singulière, l'équipe travaille à partir des :

  • entretiens individuels et familiaux,
  • ateliers d'expression,
  • ateliers à médiation artistique,
  • réunions d'analyse de la pratique,
  • réunions de synthèse,
  • réunions de concertation.